L’arthrose du coude

L’arthrose c’est une usure du cartilage articulaire dont l’origine est multifactorielle. L’évolution est lente mais se fait progressivement vers l’aggravation. On peut longtemps stabiliser les symptômes (la douleur) par des traitements oraux (antalgiques, anti inflammatoires) et par les infiltrations de corticoïde ou de viscosuplémentation. Le traitement chirurgical est indiqué en cas d’échec des traitements cités précédemment.

L’arthrose du coude est rare. Elle peut-être secondaire a une maladie articulaire (polyarthrite rhumatoïde, ostéochondromatose), a une fracture ou une luxation, ou à des micro traumatismes répétés. Parfois l’arthrose est idiopathique (sans cause). Les symptômes associent douleurs et enraidissement articulaire progressif. L’arthrose au niveau du coude est longtemps bien tolérée. Lorsque les symptômes échappent aux traitements médicaux, on peut envisager la mise en place d’une prothèse articulaire.

La mise en place d’une prothèse de coude nécessite une hospitalisation de trois jours environ. La rééducation est débutée tout de suite après l’intervention pour entretenir la mobilité de l’articulation et les muscles péri articulaires.

Une prothèse de coude nécessite une hygiène de vie rigoureuse. Elle permet souvent de retrouver un coude fonctionnel et indolore mais n’autorise pas le port de charge et les travaux manuels.

Quelles sont les complications de la chirurgie prothétique du coude ?

La complication la plus redoutable est l’infection. Cette complication est heureusement rare grâce aux précautions qui entourent cette intervention. Une infection de prothèse articulaire peut nécessiter plusieurs ré interventions avec changement de la prothèse et des antibiotiques pendant plusieurs mois.

Les autres complications sont une atteinte des nerfs et des vaisseaux, une fracture, un syndrome algodystrophie, un descellement, la persistance de douleurs et d’une raideur articulaire.